kusturicaAlors voilà que le président du festival de Cannes, Emir Kusturica, nous dit que la sélection a été moins bien que ce à quoi il s'attendait, et d'un autre côté, ont nous dit que la vente de films n'a jamais été aussi importante à Cannes que cette année....

Alors, quelles conclusions en tirer ?

Le showbusiness (dans sa définition la plus négative) aurait-il envahi Cannes au point qu'il en oublie le cinéma. Ce qui est dommage, c'et qu'on a certes beaucoup parlé des marches, mais peu de films eux-mêmes.... un comble pour un festival du film !!! Je vais commencer par croire que la parodie des guignols est dangereusement et malheureusement vraie !!!

A l'année prochaine quand même pour un festival encore plus.... rémunérateur... ou..... joyeux, plein d'émotions.... au choix !