afficheAlors voilà, j'ai enfin été voir SHAKTI !!!, et je n'ai pas été déçue -contrairement à ce qu'aurait pu me faire croire les diverses critiques que j'ai lues avant d'y aller. Evidemment, pour des gens qui n'ont jamais vus de films hindi, c'est un peu difficile à appréhender surtout qu'on y trouve un mélange entre cinéma d'auteur (dans le sens où le réalisateur veut faire passer un message fort) et cinéma de divertissement avec les numéros musicaux habituels.
Voir le site officiel du film.

L'histoire est celle de Nandini (jouée par Karisma Kapoor -voir la biographie que j''ai faite) qui habite au Canada avec ses deux1 oncles un peu fantasques qui  ne parlent que de mariage ... tandis qu'elle s'amuse !  Sa vie est assez idyllique et elle a un très bon ami, Shekhar (joué par Sanjay Kapoor), qui partage tous ses goûts. Il est en plus le manager du restaurant de ses oncles. (Légèrement) poussé par les deux oncles, Shekhar se décide à la demander en mariage. Nandini est interloquée mais elle sait qu'elle shaktiva dire "oui". On voit alors son bonheur défiler dans une suite de petite scènes évoquant son "sur-bonheur" avec cette famille "recomposée" : Shekhar, ses deux oncles,... et arrive bientôt un fils ! Raja. J'ai trouvé ce petit gamin formidable tout le long du film, impressionant même.

Tout bascule dans cette vie (trop heureuse) quand Shekhar affolé apprend qu'un attentat à eu lieu dans sa région natale,shakti_4 en Inde. Nandini quant à elle ne comprend rien à rien à ce qui se passe car il ne lui a jamais parlé de sa famille. Shekhar, affolé et très inquiet pour sa mère décide de repartir après 6 ans d'absence. Nandini tient à accompagner son mari où qu'il aille, serait-ce au bout du monde. Elle ne se doute pas de ce qui l'attend en Inde, car bien que d'origine indienne, elle n'y a jamais vécu.

forteresseL'arrivée en Inde marque un violent tournant dans le film, la peur s'installe alors quasi constamment sur le visage de Nandini qui essaye pourtant de s'adapter à la vie que mène la famille de Shekhar, en s'habillant traditionnellement par exemple. Mais le fossé semble infranchissable pour elle qui na jamais vécu qu'au Canada. Elle est terrifiée par son beau-père Narsimha (joué par Nana Patekar), et elle a beacoup de raisons de l'être. C'est un chef de clan autoritaire qui mène depuis des années une lutte incessante et sanglante pourdanse_tribale garder le pouvoir sur la région et ses paysans. Il n'hésite pas à assassiner froidement. Méthode contre laquelle  Shekhar tente de lutter en essayant de rompre la spirale de la violence et en convaincant son père que la revanche n'a pas de limite.

Cette seconde partie du film m'a fortement impressionnée car ce n'est pas quelque chose qu'on a l'habitude de voir dans les films hindi qui nous sont présentés en France. C'est sk2_3l'Inde telle qu'elle est encore dans la campagne : luttes de clan, situation de servantes des femmes, attentats, illétrisme, politiciens véreux, policiers impuissants à s'attaquer à de telles situations,... et la peur omniprésente face aux hommes armés et à leur chef Narsimha. Ce dernier veut s'emparer de Raja, son petit fils, qu'il veutsk0_4 façonner à son image et faire son sanglant héritier. C'est sans compter sa mère Nandini qui refuse de le laisser dans ses mains et de se résigner. C'est le côté "Jamais sans ma fille" du film. Sans relâche, Nandini va tenter de convaincre les femmes de son entourage (les soeurs et la mère de Shekhar) et son beau-père que l'innocence de Raj doit être sauvegardée et que pour ça, il doit partir.

Je laisse en pointillés la fin pour éviter de tout dire à ceux qui souhaitent voir le film !

shakti_2En tout cas, bien qu'ayant hésité longtemps avant d'aller le voir, je suis contente car j'ai trouvé ce filmshakti2_8_24_2002 différent, plein de rebondissements. Pendant les 3 heures que dure le film, je ne me suis pas ennuyée une seconde, c'est dire ! Les acteurs et actrices, et au premier rang desquels Karisma Kapoor et Nana Patekar, sont formidablement poignants et réalistes. Je ne sais pas trop si regretter ou non le manque d'unité du film dans son genre (divertissement, auteur). Par exemple, les chansons ne sont pas vraiment le fort de ce film, elle sont joyeuses alors que le film est violent et triste, mais elles sont aussi comme des bulles d'espérance pour les héros. A l'image de Nandini rêvant d'être dans les bras de son Shekhar, et surtout comme pour le trafiquant d'alcool pas très doué joué par Shahrukh KHAN (le comique du film, qui a un personnage plus profond qu'il n'y paraît car il représente lui aussi une facette de l'Inde débroullarde, qui tente de s'en sortir et rêve de partir à l'étranger pour avoir un meilleur avenir) qui entame dans ses rêves des danses endiablées avec Aishwarya Rai dans la chanson "Ishq Kamina", d'ailleurs trouvée sur RadioBlog :